LA BOZA TURQUIE GRÈCE ET PIM PIM MBINDA EN BELGIQUE

TEMOIGNAGE BOZA : CAMEROUN –Turquie-grece-Belgique


Bonjour Chers terriens, et bonjour Warman et Merci si mon témoignage de sensibilisation peut être publié. J’étais une jeune réssé étudiante au kho, mais apres un millier de concours pas réussi et absence de reseau fiable je décide de travel mbeng.

On me propose un réseau propre qui passe par la turquie jusqu’au pays de mon choix en EU, je décide de choisir la France on me dit pas de soucis c’est okay. Je prends le vol j’arrive en Turquie une jeune ougandaise du réseau vient me chercher. Elle m’amene direct dans un appartement ou on était près de 15 toute nationalité confondue mais beaucoup plus de congolaises et ivoirienne. J’avais assez d’argent donc j ai payé la chambre pour 1 semaine sans sousci c’était l’été donc le voyage a été organisé 1 semaine après 600 euros par personne. Premier convoi une vingtaine de personnes dans une mini car ça va il ya des bébés donc ça me rassure. Il ya beaucoup plus de syriens et irakiens même des bébés et femmes enceintes.

On ne t’explique rien juste de se protéger contre les moustiques parce qu’on va marcher un peu. On demarre à 22h on file vers la frontière avec la Grèce et à un moment la voiture nous dépose on continu à pieds mais dans le plus grand silence. Car les gardes cote ont des chiens, on marche 2h on s’arrête je Wanda qu’on sort un canoë gonflable mais pas moyen de poser des questions. On marche encore 30 mins et les hommes portent les 2 canoës jusqu’à un fleuve. Les passeurs nous souhaite bonne chance et s’évanouissent on scinde 2 goupes de 10 on lance le 1er canoe il faut pagayer en 10 mins ils sont de l’autre cote facile. Notre tour on monte personne ne sais pagayer au lieu d’avancer je wanda qu’on recule on tourne en rond chacun commence à prier les kassas ont trop peur de la mort moi-même je prie je dis okay je vais mourir pourtant c’est un petit fleuve mais c’est trop calme et ça a l’air trop profond. À un moment on ne sait comment quelqu’un a attrapé une branche d’un arbre qui avait rampé jusqu’au milieu de l’eau , dans la précipitation on s’est un peu mouillé mais c’est tout on a traversé nous voila en Grèce.


La Grèce, On commence à marcher et on atteint le 1er village au lever du jour , les villageois appellent les flics et un temps 2 mouvements nous sommes encercles on nous amène dans un centre la bas je découvre plains d’autres migrants.


j’ai fait l’école anglophone au bled donc je parlais anglais avec les syriens aui étaient la direct un Mr en uniforme s’avance vers moi et me demande de les suivre ékié pourquoi seulement moi, je vais vite le découvrir. Le Mr m’amene dans un bureau et une de ses collègues m’y attend. Le Mr me demande de quel pays je viens je dis Cameroun, il me dis tu te moques de nous ? tu es nigériane j’essaye de sourire je crose leur regard d’accier je vois que c’est pas la blague. On me dit on va t interroger si tu n’est pas camerounaise tu vas rentrer direct au nigéria la je vois que c’est serieux mais je suis confiante.

Au fait comment prouve t-on qu’on est camerounais, donc être camerounais peut sauver quelqu un ? mama ion m a déshabillé fouillé mettre les doigts partout comme vous voyez dans les films, à la recherche de la drogue je n’ai pas été violée sur la route mais ca la j’ai vécu pire que le viol j’ai dit c’est le voyage de quoi sans compter qu’on risquait me renvoyer au nigéria.


On fini je me rhabille 2ème phase interrogatoire, le nom du président il est au pouvoir depuis quand ? (ca au moins tous les camerounais connaissent lol), les 10 region , la devise de chanter l hymne nationale , les plats camer j ai tout répondu mais pas suffisant pour eux , maintenant la fouille de mon sac à dos, j’avais un porte clé avec le drapeau du Cameroun dessus ca m a sauvé ouf youpii je suis camerounaise.


On nous met dans un bus 20 euros chaqu une direction Athènes une congolaise amie de route m’amène dans leur planque. Quand je fouille mes bagages je trouve un bout de papier bien dissimulé avec un numéro de téléphone et une adresse mail, le Mr qui m’avait fouillé comme pas possible devant sa collègue qui ne perdait pas une miette.


J’ai encore la rage et la honte je n’appelle pas mais je garde quand même le papier on sait jamais. Après 2 semaines on mangeait dans la poubelle en Grèce et il y avait des contrôles tous les jours et les rapatriements.

Je décide d’appeler le numéro le Mr est très content de mon appel c’est un français qui travaille dans la brigades des contrôles des frontières européennes , bon la suite c’est le congossa c’est pas important. Il faut trouver la ressemblance et partir de la je trouve une première 400 euros confisqué à l aéroport et retour case départ je trouve une 2 eme 600 euros (payée par qui vous savez).

Je travail je me débrouille pour la Belgique je call une copine injoignable net gare du midi un camer me récupère il m’amène quelque part dans sa chambre dans un sou sol il me dit que si je l’écoute je vais m en sortir, il me dit qu’il veut m’aider parce qu’il a aussi des petites sœurs.


Maaama dès le même soir le gars veut la tasse chair chair je supplie même que preso il me dit qu’ il va acheter demain, j’ai fait une semaine la bas il m a mbinda fatigué seule chance il ne durait pas , un jour chance ma copine décroche elle vient me chercher 2 jours plus tard je suis au guounda et ca passe après 3 mois .

Aujourdhui tout va bien mais à recommencer je chercherai à connaitre tous les risques et pas sure que je recommencerai. Merci à vous





15,801 vues11 commentaires