la kalité d'une femme depend de son homme.

Bonjour big katika, C'est how communauté, Je voulais faire un mbindi commentaire sous forme de témoignage en kelke sorte vous voyez nooor. Si ça plait kelk1 on est ensemble, dans le cas contraire appuyez sur next et passez. Pardon tonton Warman c'est kan tu veux, tu postes seulement. Je voudrais revenir sur le sujet recemment poster au terre sur Femme Dotable et Mariable. Bon plus besoin de faire atalaku car tu reconnais ta valeur big... Deja je suis une jeune wargirl de 24 ans ki chauffe encore les bancs de fac. J'avoue que je suis pleine d'admiration pour la déclaration ndolo de notre réfré en destination de sa futur épouse et certain petits points m'ont interpeller dans son poème. Déja le point sur la schéma d'education que madame a reçu jusqu'ici ke je cite:"... c'est vrai que ma fiancée est issue d'une famille normale ou elle a grandi aux cotés de ses parents, frères et sœurs, une famille ou elle a vu sa maman prendre soin d'un homme, son père, il y a donc beaucoup de chance qu'elle reproduise ce schéma la..." ceci selon lui garantie son devouement pour son foyer. J'adhère totalement à cette opinion car j'en ai entendu plusieurs dirent ke la kalité d'une femme "mariable" depends de l'education de sa rémé. Sur ce point je voudrais juste attirer l'attention de mes confrères par un bref temoignage perso. Je réitère que je ne prendrais pas d'avis là dessus mais je vous laisse cogiter là dessus et pousser plus loin la réflexion car nous les petites réssés en avons le plus besoin. Car c'est grace à vos conseils ici en communauté que j'ai affiné ma personalité et perception sociologique de la war. Comme je disais, je chauffe encore les bancs de fac et comme tous bon war, je job à coté en plus des cours. Alors, par le biais d'un ami je me fais embaucher par une entreprise de nettoyage et entretiens des locaux. Je dois remplacer kelk1 ki démissionne. Du coup, le 1er day du travail, je rencontre le jeune homme ke je devais remplacer pour qu'il me forme au travail. (le travail consistant à nettoyer un grand resto les weekend+plonge). Le mec démissioneur étant très sympathik, très vite une confiance amical s'est installer et on s'est mit à parler de tout et de rien. Je me rendis meme compte que je m'ouvrais totalement à lui en donnant mon opinion sur des sujet sensible de la sociologie humaine surtout africaine vs occidental avec expériences à l'appui comme preuves. Bref, je vous avoue ke j'ai été marquer par la simplicité et l'humilité du gars. Il a 30 piges avec un assez bon profil ki ne le force pas à faire ce type de boulots ki généralment est réserver aux mbenguistes debutants comme nous là pour s'en sortir. émoticône grin Alors, très vite cela m'a interpeller et surtt kil le faisait avec enthousiasme et modestie malgré kil gagne son quotidien largement au dessus de la moyenne chaque mois. un anecdote, notre responsable au boulot venait de temps en temps verifier l'evolution de la formation et en passant, vous connais les jeunes cadres watt là avec leurs airs de supériorités là. Il lui parlait sechement lorsqu'il faisait des correction sur le travail effectué. Les gars j'étais admirative par la réaction tres calme et poser du gars (ke je nommerais Jean) en affichant un sourire très amicale mais tout en restant très profesisonnel dans ses réaction et repliques. Les gars, me connaissant, j'aurais pas supporter cela encore qu'ils sont très racistes. Bref, peu de temps passé, Jean me fais comprendre kils voudraient kon sorte ensemble son dernier jour de travail. Nous étions dans les vestiaire car vu ke le boulot se fait parfois les dimanche, j'emporte mes vetements pour m’apprêter à aller à l'église juste après le boulot afin de gagner en temps. Alors, ce our là j'ai oublier de prendre les chaussure qui vont avec et j'étais condamné a porter mes chaussure habituelle de travail (qui n'étaient pas néttoyées ce matin là). Jean sachant cela, constate mon angoisse et décide tr-s calmement de se baisser me déchauser pour nettoyer mes chaussures malgré que j'ai refuser avec insistance les gars. J'avais deja accpeter de sortir avec lui. J'etais pétrifier par ce geste car jamais un homme n'avait fait cela pour moi. J'etais tellement gener par le geste qu'il le constata et rassura en me disant ke ça lui faisait plaisir et kil prefère que je le connaisse dans ses moments de galères car malgré ça, j'ai pas manquer d'etre sympa et gentille avec lui. Aussi, selon lui, il voit ke je suis une battante ki sait ce qu'elle veut et fonce vers ses objectifs. Bref, on a cheminer molo molo et l'admiration que j'avais pour lui se transforma en ndolo. Malgré mon emploi de très charger je parviens à etre à ses cotés et partager le peu que j'ai avec lui (bouffe, p'tits plaisirs, loisirs, etc). Lui fait pareil quand il peut aussi. C'est un esprit de solidarité. Il reste tout de meme frappé par ce qu'il considère comme de la maturité en moi pour une fille de mon age. Bref, en aucun cas, je ne lui montre ke j'attends kelke chose de précis en retour de lui si ce n'est les kalités immatérielles de l'ame. Donc, revenant au point de schématisation, je suis issus d'une famille monoparentale (jamais connu mon papa), maman divorcé avec un lourd caractère de dominante parvenu à envoyer mon Beau Pere au nguéta, ne connaissnat pas grand chose de la cuisine ni entretien de foyer (car elle a lonftemps vécu en France kel s'est mokoloniser). Sans la dénigrer car elle m'a quand meme donner une éducation disciplinaire dans tous les sens du terme sauf ke elle et les hommes ça n'a jamais waka à cause de son féminisme+++. Pareil pour ses soeurs. Par contre ma grandmère reste l'exemple parfait de la bonne femme au foyer et c'est elle ki me donne des conseils crédibles pour avoir subit les épreuves du marriage polygame sans changer de mari car mon grandpere reste le premier et dernier hoe dans sa life. Bref, pour revenir à mon gars, il a décrocher un poste dans un grand cabinet d'avocat de la place ki lui permettre de s'inscrire d'ici deux ans au barreau+un contrat à la fac comme prof. Je compte bien continuer à me donner à fonds pour ma relation. Il est pret à aller plus loin avec les famille mais je lui demande encore du temps pour le moment. pardonnez moi pour la longueur du texte mais fallait bien que je conxtetualise mon commentaire.

Ce commentaire est juste un angle d'attaque de reflection que j'adresse à vous communauté. En ce qui me concerne, je remplis pas les critères de base énuméré pas notre réfré (en rapport bien sur à sa fiancée) mais je reste convaincu que la qualité d'une relation, dépends des objectifs des deux parties de la relation. En d'autres termes, la kalité d'une femme depend de son homme.

Par exemple, mon homme m'assiste kan il peut à la cuisine pas comme la plus part ke j'ai rencontrés ki m'ont souvent laissé faire tout à la cuisine pendant kils savourent du vin au salon les pieds sur la table...bref, ce sont ces kalité ki me motivent à aimer et chouchouter mon homme hein...certains diront ke c'est une faible formation, peut etre ou rien à voir, amis il est comme ça. Et ça lui vaut d'avoir une femme comme moi.

102 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

"Si jeunesse savait, si vieillesse pouvait."

UNE MAMAN DE 66 ANS TOPO QUE HEIN Bonjour Warman, Je ne t’écris pas pour exposer un problème comme c’est bien souvent le cas mais juste pour passer un petit message à tes lecteurs. Je suis une dame

21 TEMOIGNAGES SECTE ET CONDITION BIZARRE

=========1================ Bonsoir katika, bonjour le terre. Big je sais que tu te nouris pas des atalaku toutefois je te dis merci pour tout ce que tu fais pour notre communauté ici et ailleurs. Ce s