Ne perdez pas espoir. Nos ancêtres peuvent encore faire quelque chose

Bonjour Warman! Je viens par la présente soutenir moralement le couple qui ''attend le muna, mais l'enfant ne came pas'' mais aussi faire un témoignage. Me voici mariée à mon homme diamant en 2009, fraîchement sortie d'une école de médecine. J'avais vu des gens souffrir d'infertilité mais, je ne savais pas que je pouvais faire partie de ceux-ci. Mon calvaire begin quand au bout d'un an de vie commune, les miens et les siens se demandent ''comment est ce qu'on dormait''. C'est où on s'inquiète. On va rencontrer d'abord le gynéco de l'hosto où je bossais, rien. Ma belle-mère nous envoie chez un autre qui après deux hsg confirme que niet, l'enfant ne peut pas entrer. J'ai déprimé, abandonné ma vie, j'étais devenue casanière. Jusque là, j'avais mon mari qui me soutenais. À vrai dire, je voulais simplement qu'on se sépare, lui donnant ainsi la possibilité d'être heureux ailleurs. Le gars partait alors? Il me proposait qu'on change de pays et qu'on coupe le contact avec tout le monde. Quand on a ouvert le grand hôpital de gynéco à ngola, la joie de ça... J'ai suivi un traitement de plus d'un an (sans oublié ceux que j'avais suivi par le passé), j'ai fait 3 inséminations artificielles niet. Quand je me suis levée perdant le sang la troisième fois. J'ai pensé au suicide. Après, nous avons décidé chacun de rentrer au village. De là, j'ai fait mes lavages et donné ceux des paquets qui n'avaient pas encore été donnés en guise de dot. On a fait des cérémonies et autres. De retour, on m'a donné 5l de remède traditionnel cuit (et j'ai donné 5000 F CFA à la maman qui l'avait préparé. Mon fils a 8 mois aujourd'hui.

Ne perdez pas espoir. Nos ancêtres peuvent encore faire quelque chose

Vive la tradition Vive le terre



57 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

HÉROS DE L'HISTOIRE CAMEROUNAIS

Salut au Terre, Respects au Big² .. Jesper k vs allez bien. Kelkun ki est amnésique ne connait + son nom, ni le chemin de sa maison. Il est donc condamner à être un assisté. La Mémoire …. que peut on